Menu

Championnats du monde à Paris : Jour 5

  • Écrit par Michaël Timmermans
1 1 1 1 1

Accord Hotels Arrena<br />© M. TimmermansLes championnats du monde d’escalade 2016 se sont clôturés ce dimanche avec les finales bloc et speed des femmes, la finale de la catégorie handigrimpe homme AL-2 avec Fré Leys et la finale lead hommes. Comme la veille, un chèque de 30.000€ fut donné, au nom de Climbers Against Cancer et tous ceux qui y ont contribué, par Shauna Coxsey au Centre National du Cancer de Singapour

 

 Donation de 45.000$ de CAC au NCCS<br />© M. Timmermans

Deuxième à s'engager dans la voie, Fré Leys monte rapidement les premiers mètres avant de s'engager dans la partie plus déversante du mur. Il bloque sur un mouvement plus physique et redescend de quelques prises afin de récupérer un peu d'énergie. Quelques instants plus tard, il retente sa chance mais sans succès et cela lui sera fatal. Les concurrents suivants, plus expérimentés, passeront cet obstacle et offriront un beau spectacle à l'assemblée. Avec seulement deux années de grimpe derrière le dos et malgré un manque technique et physique évident par rapport à ses concurrents, Fré termine à une superbe 5ème place sur son premier rendez-vous important. Il sait cependant maintenant ce qui lui manque et est déterminé pour revenir dans deux ans mais avec alors l'or en point de mire. Lors de ces championnats du monde étaient élus par les grimpeurs les représentants en lead, speed, bloc et handigrimpe au sein du board de l'IFSC. Fré a été élu par ses pairs pour représenter les paraclimbers et ira donc discuter avec la fédération internationale sur les améliorations à apporter aux compétitions.

Fré Leys<br />© M. TimmermansFré Leys<br />© M. TimmermansFré Leys<br />© M. TimmermansFré Leys<br />© M. Timmermans

La finale de bloc des femmes fut très serrée et il fallut attendre le passage de la dernière concurrente dans le dernier bloc pour voir l'emporter la suissesse Petra Klingler grâce à son style plus physique et dynamique. La finale en speed chez les dames n'aura pas apporté de surprise puisque les 5 premières des qualifications conservent leur place au bout des finales avec la victoire de la russe Anna Tsyganova avec un chrono de 7'52". Le mur de vitesse n'étant pas homologué en raison d'un nouveau système d'assurage automatique non encore validé par l'IFSC, ce temps ne peut être retenu comme nouveau record du monde. Le record de 7'53" détenu par Iuliia Kaplina depuis 2015 tient donc toujours.

Petra Klingler<br />© M. TimmermansAnna Tsyganova, sur la gauche du mur, remporte l'or<br />© M. Timmermans

La finale lead homme aura offert un magnifique spectacle en clôture de ces championnats du monde. Dans une voie athlétique avec de nombreux jetés où il fallait se décider rapidement, c'est le tchèque Adam Ondra qui s'en sort le mieux et s'offre même le plaisir d'enchaîner la voie embrasant tout l'Accord Hotels Arena. Il remporte ainsi sa deuxième médaille à Paris après celle en argent obtenu la veille en bloc. Les derniers titres à être distribués lors de ces championnats du monde furent ceux du combiné. Parmi les athlètes ayant concouru dans les trois disciplinent, la russe Elena Krasovskaia et le canadien Sean McColl sont ceux ayant récolté le plus de point et repartant donc avec le titre.

Adam Ondra<br />© M. TimmermansAdam Ondra<br />© M. Timmermans

  • Revivez la prestation en finale de Fré Leys ici.
  • Les résultats complets ici.

Ajouter vos commentaires

0 / 500 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 20 et 500 caractères
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Populaires

  • Aucun commentaire trouvé