Menu

Ueli Steck : Projet Himalaya

1 1 1 1 1 Evaluation 5.00 (1 Vote)

Ueli Steck : Projet Himalaya<p>© Ueli Steck & C2C DesignLe monde a entendu parler d'Ueli Steck il y a 10 ans, dans le numéro inaugural d'Alpiniste Magazine. La machine suisse avait réussi une ascension incroyable de la face Est du Mont Dickey. Malheureusement, seuls les vrais férus d'alpinisme ont reconnu l'ascension pour ce qu'elle était : une réalisation révolutionnaire qui annonçait l'arrivée d'un talent de classe mondiale.

 
Durant les dix années qui ont suivi, Ueli Steck accumula une liste d'ascensions toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Sa réalisation la plus médiatisée fut sa trilogie de records de vitesse sur les trois grandes faces Nord des Alpes. Avec son physique d'acier et sa motivation sans limite, Ueli n'allait certainement pas en rester là...
 
Cette année, il s'est attaqué aux plus hautes montagnes de notre Terre au cours d'une odyssée de cinq mois et qu'il a baptisée : le Projet Himalaya. Son objectif principal restait fort semblable à ses précédentes ascensions : grimper le plus léger, le plus rapidement et le plus efficacement possible. Pas de place à l'imprévu, mais bien à la perfection.

 

De retour chez lui après 5 mois d'expédition, il dresse le bilan de son séjour agrémenté de chouettes vidéos. Sur les cinq sommets prévus, Ueli en aura atteint quatre : le Shisha Pangma (8027 mètres) en moins de 11 heures, le Cho Oyu (8201 mètres), le Cholatse (6440 mètres) et le Lobuche (6145 mètres). L'Everest restera cette fois invaincue par Ueli qui dû faire demi-tour à 100 mètres du sommet pour cause de gelures aux pieds.

 

J'espère que le soleil me réchauffera un peu, cependant je ne sens encore aucune différence. Mes pieds sont engourdis depuis un certain temps. Je sens que mes talons ont froid, mais je ne peux plus les sentir.. Ce n'est pas bon signe. Je passe à la troisième étape. Un Sherpa m'a dit que je n'aurais besoin que d'une heure maximum pour atteindre le sommet. Est-ce que je vais réussir ? Ou pas ? Ce n'est pas long, mais avec mes pieds…

Je suis sur une montagne, sans oxygène. Je dois accepter ça… Je dois redescendre aussi vite que possible. Je ne peux pas sacrifier un de mes orteils pour l'Everest

 

 

Ajouter vos commentaires

0 / 500 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 20 et 500 caractères
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Populaires

  • Aucun commentaire trouvé