Menu

La machine suisse Ueli Steck disparait en Himalaya

  • Écrit par Michaël Timmermans
1 1 1 1 1 Evaluation 5.00 (3 Votes)

Ueli Steck<br />© Coll. Ueli SteckC'est une triste nouvelle qui nous parvient du Népal. L'alpiniste suisse Ueli Steck, connu pour ses ascensions en des temps records des faces les plus dures des Alpes et de l'Himalaya, a trouvé la mort sur les pentes de l'Everest ce dimanche 30 avril. Il réalisait une course d'acclimatation en solitaire afin de se préparer pour son dernier projet, l'ascension en moins de 48 heures et sans oxygène de l'Everest (8848 m) et du Lhotse (8516 m).

 

Ueli Steck fut un pionnier de l'alpinisme moderne avec son style rapide et efficace qui lui vaudra le surnom de The Swiss Machine. Il remporta par deux fois un Piolet d'or, en 2009 pour l'ascension de la face nord du Tengkampoche (6500 m) en style Alpin et en 2014 pour son ascension en solo en 28h de la face sud de l'Annapurna. Il réalisa en premier l'ascension en des temps records des faces nord de l'Eiger (2h47), des Grandes Jorasses (2h21) et du Cervin (1h56) et réalisa un nouveau record sur l'Eiger en 2015 en 2h22.

 

Son dernier post sur Facebook reflète sa philosophie et son amour pour la Montagne "Journée rapide du Camp de base jusque 7000m et retour. J'aime ceci, c'est un si grand endroit ici. Je crois toujours en l'acclimatation active. C'est bien plus efficace que de passer des nuits en altitude !"  

 Adieu Ueli !

Ueli Steck dans son record sur l'Annapurna en 2013<br />© Dan Bowie  Ueli Steck à Bruxelles en 2014<br />© www.capmundo.com Ueli Steck et ses records sur l'Eiger<br />© www.theadventureblog.blogspot.com

Ajouter vos commentaires

0 / 500 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 500 caractères
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Populaires

  • Aucun commentaire trouvé