Menu

Tout sur la double corde

  • Écrit par Quentin Coster
1 1 1 1 1 Evaluation 3.60 (10 Votes)
Corde à doubleAccessoire utile voir indispensable dès que l'on quitte le domaine des moulinettes, la double corde (corde à double) à plus d'un tour dans son sac. De nos jours, c'est un outil très spécifique dont les applications vont bien au-delà des descentes en rappel.
 
 
 
 
1) Mise au point
 
Tout d'abord, il est important de mettre directement les choses au point sur les dénominations des différents types de cordes.
 
- Corde simple (single rope) : Une corde que vous utilisez seule, généralement pour l'escalade sportive ou traditionnelle. Cette corde est souvent la plus épaisse de toutes avec des diamètres qui varient entre 9 et 11 mm. Avec les avancées technologiques, ces diamètres ont tendance à diminuer. Le poids moyen est d'environ 70g par mètre et les longueurs varient souvent entre 50 et 80 mètres. Une corde simple est marquée du sigle "1" encerclé sur son emballage. Les cordes ont également le même repère sur les rubans blancs situés en bout de corde.
Corde simple
 
- Corde à double (double rope) : Une corde à double (double corde) est, comme le dit son nom, une corde double où chaque brin peut être clippé séparément dans les dégaines. Appelée aussi corde de rappel, elle est utilisée en montagne, en grandes voies falaise et en cascade de glace. Les diamètres utilisés sont compris entre 8.1 et 8.6 mm pour un poids d’environ 45 grammes par mètre. Concernant les longueurs, elles varient entre 60 et 100 mètres. Les cordes à double ont un repère "1/2" sur les emballages et sur les rubans blanc sen bout de corde.
Corde à  double
 
- Corde jumelée (twin rope): Ne confondez pas une corde à double avec une corde jumelée. Bien que forts semblables, les deux brins de la corde jumelée doivent être mousquetonnés ensemble ! Ce type de corde est de moins en moins fabriqué et ne s'utilise uniquement qu'en grandes voies montagne. La corde jumelée a un repère "OO". L'avantage est qu'elle offre plus de sécurité dans des situations où elle pourrait être endommagée voir sectionnée.
Corde jumelée
 
 
 
2) Un peu d'histoire
 
Au début, il y avait la corde en chanvre transportée par les alpinistes et destinée aux rappels, en plus de la corde dite "d'attache". Ensuite vint la corde de rappel de 60 mètres de 9 mm, au milieu desquels s'encordait le premier de cordée. Au cours de sa progression, il passait les deux brins dans les mousquetons. L'avantage est que la même corde était utilisée pour la progression et les rappels.
 
L'ère de l'escalade artificielle des années 50-60 a consacré l'usage de la corde à double, brin par brin. Les pitons plantés suivant les caprices du rocher obligeaient la corde à de fréquents zigzags préjudiciables à l'aisance du premier de cordée. Avec la corde à double, on mousquetonnait les points de droite avec la corde de droite et les points de gauche avec celle de gauche, diminuant ainsi les frottements. Notez que dans les Calanques, les pionniers de la grimpe artificielle utilisaient jusqu'à quatre brins !
 
Dans les années 80, l'usage de ce type de corde est un peu tombé en désuétude avec l'avènement de l'escalade sportive où le placement d'ancrages fixes permit la création de tracés plus linéaires et l'utilisation d'une corde simple. Plus abordable et préconisant l'aspect physique plus que celui de l'aventure, l'escalade sportive a rapidement explosé et compte de nos jours plus de 500 000 pratiquants, avec en tête de liste, des icônes comme Chris Sharma, David Graham, Adam Ondra, Patxi Usobiaga, etc...
 
L'avènement de "l'escalade propre", c'est-à-dire utilisant des coinceurs, a relancé l'intérêt de la double corde. Le coinceur étant parfois d'humeur versatile, il supporte mal les coups de cordes où les tensions mal dirigées. Ainsi, dans une voie linéaire par exemple, l'utilisation d'un seul brin par coinceur résout bien des problèmes de tension et évite de secouer le précédent au moment du mousquetonnage.
 
 
 
3) Utilisation et avantages
 

Maintenant que nous savons ce qu'est une corde à double, il est temps de rentrer dans le vif du sujet et de décortiquer un peu son utilisation, ses avantages...et ses inconvénients.

L'encordement est très simple. Pour chaque brin, il suffit de faire un noeud en huit sur son baudrier. L'assureur, quant à lui, passe chaque brin dans son réverso. Cela fait, vous êtes prêts à grimper !

Noeud sur une corde à double Encordement

Pour faire simple et général, la corde à double peut-être utilisée pratiquement partout à l'exception de l'escalade en salle et de l'escalade sportive en falaise. Non pas que son utilisation y est interdite, mais elle ne s'avère pas pratique et utile dans les deux derniers cas.

Notez que chaque cas est unique et nécessite l'utilisation d'une corde et d'un matériel adapté. Néanmoins, il est possible de généraliser l'usage de la corde à double dans les exemples qui suivent, classés en fonction de ses avantages.

 

A) Réduction des tensions et des frottements

Clipper le brin de gauche dans les points de gauche et le brin de droite dans les point de droite diminue le "zigzag" de la corde. Le chemin de la corde est plus linéaire. Ainsi, les frottements sont réduits (le grimpeur se sent moins "tiré vers le bas") et les "mauvaises tensions" (sur coinceurs, quand la corde ne tire pas dans l'axe où il est censé "coincer") diminuées également.

Cet avantage est exploité essentiellement en grandes voies falaises, en escalade traditionnelle sur coinceurs et en escalade artificielle précaire.

(Florian fait bon usage de sa corde en séparant bien les points clippés)

Florian utilise sa corde à double sur coinceurs Diminution des frottements et des tensions

B) Diminution de la force de choc
 
Une autre qualité de la corde à double est sa force de choc plus faible ! Pour rappel, la force de choc est la force restituée par la corde lors d'un choc. Plus une corde "absorbe" le choc, plus sa force de choc est faible.
Une corde simple répond aux normes exigeant une force de choc maximum de 1200 daN (1daN vaut environ 1 kN = 100 kg) alors qu'un brin de corde à double ne doit restituer au maximum que 800 daN voir 500 daN. On comprend alors aisément tout l'intérêt d'une corde à double.
Pour une corde à simple, le point d'ancrage reçoit des valeurs avoisinant deux fois celle de la force de choc (effet poulie), soit 2400 daN. Pour une corde à double, le choc sur l'ancrage est de 1600 voir 1000 daN. Le gain est donc de 800 à 1400 daN !
 
Cet avantage est surtout mis en avant en cascade de glace, en alpinisme et en escalade traditionnelle où les points d'ancrages sont souvent précaires.
 
(En escalade traditionnelle engagée, mieux vaut une corde à double)

Ancrages précaires

 
C) Sécurité supplémentaire contre des dommages inattendus
 
Le troisième avantage d'une corde à double est la sécurité supplémentaire qu'elle apporte face à un incident imprévu qui viendrait sectionner l'un des brins (chute de pierres, rappel sur une arête tranchante, etc...). Même si la probabilité de ce genre d'incident est très faible, on peut tout de même encore lui reconnaitre cet atout. Cette sécurité supplémentaire est surtout valorisée en alpinisme et dans les voies en terrain d'aventure.
 
(En alpinisme, tout peut arriver. Evitons déjà que la corde soit endommagée par malchance)
Sécurité en alpinisme
 
D) Juste pour le plaisir
 
- Si vous mousquetonnez un point sur deux, vous tomberez de moins haut en cas de fausse manoeuvre lorsque vous tirez le mou pour clipper le point suivant. On se rassure comme on peut...
 
(Quentin ne tombera moins bas s'il lâche en clippant sa prochaine dégaine. Vive le clippage en alternance !)

Je tomberai de moins haut

 
- Les deux brins peuvent être portés séparément (plus léger qu'une corde à simple) et peuvent être utilisés séparément pour l'assurage en neige et en terrain facile (entendez par là, un terrain où la chute sera plutôt un dérapage (sur neige) ou une dégringolade. Les deux brins pour tout le reste !!! )
 
(Pour les paresseux, les deux brins peuvent être portés séparément)
Chacun porte son bout de corde
 
- Avec un corde à double, le premier de cordée peut assurer deux seconds grimpeurs, chacun encordé sur un brin.
 
4) Inconvénients
 
Comme tout matériel qui se respecte, la corde à double comporte également quelques inconvénients.
 
- Si le grimpeur n'en maîtrise pas bien l'usage, c'est vite le bordel ! L'escalade et l'assurage deviennent alors un vrai casse-tête.
 
- Pour assurer avec une corde à double, pas de grigri et autres autoblocants du genre. L'usage du reverso est quasiment obligatoire. Cela demande donc une certaine pratique pour pouvoir "jongler" avec les deux brins (donner et reprendre le mou, ne jamais lâcher les cordes, etc...)
 
- Le prix ! Inutile de le cacher, la corde à double est plus cher qu'une corde à simple. Alors quand on est un grimpeur de falaises sportives, le choix est vite fait !
 
 
5) Le mot de la fin
 
Une corde à double, finalement, c'est : pas si jeune, utile, sophistiqué, safe, tendance, rassurant, parfois compliqué, un peu cher mais ça vaut bien le prix. Reste juste à faire tomber une barrière psychologique qui veut qu'un brin simple ne soit pas assez solide pour retenir une chute. De nos jours, ce n'est absolument plus le cas =D.
 
 
* Si avec tout ça, l'usage de la corde à double n'est toujours pas clair pour vous, il vous est toujours possible de visionner une chouette et simple vidéo sur UKC.
 
 
Les illustrations et photos proviennent de Beal et de C2C.
 

Ajouter vos commentaires

0 / 500 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 20 et 500 caractères
conditions d'utilisation.

Commentaires (15)

Populaires