Menu

Belges à Pâques : il pleut des croix

  • Écrit par Quentin Coster
1 1 1 1 1 Evaluation 4.75 (4 Votes)

Loïc Debry enchaîne "La Balance"<br />© Coll. Loïc DebryPetit retour en arrière sur les vacances de Pâques qui furent particulièrement productives pour les grimpeurs belges. Antoine Kauffmann et Simon Lorenzi ne furent pas les seuls à tirer profit des deux semaines de break. En effet, Anak Verhoeven réalisa son premier 9a, Loïc Debry ses premiers 8a bloc et Nicolas Collin son premier 8b+. Voici le compte-rendu :

 

Pendant les vacances, Anak Verhoeven est partie grimper deux semaines en France et en Espagne et elle est revenue avec son tout premier 9a : Era Vella à Margalef (Espagne) ! Avec seulement 10 jours à Margalef (dont un certain nombre de jours de repos nécessaires pour les muscles et la peau), le temps était compté. De plus, en raison des nombreux petits trous pour les doigts et de nombreux placements possibles pour les pieds, l'itinéraire devait être très précisément étudié et retenu pour maximiser les chances d’enchaînement. La réalisation de cette voie fut une lutte permanente contre l'acide lactique et un défi mental car Era Vella reste délicate jusqu'à la fin. Au final, Anak nécessita 7 essais pour vaincre son premier 9a et son séjour fut particulièrement prolifique puisqu'elle enchaîna aussi deux autres 8c ("J'accumoncelle la fatigue" dans Les Auberts et "Aitzol" à Margalef). Bravo !

Anak dans Era Vella (9a)<br />© Sébastien Richard Anak dans Era Vella (9a)<br />© Sébastien Richard

Loïc Debry prit lui la direction de la France pour jouer ses cartes sur le grès des rochers de Fontainebleau.

     Ce blocus de Pâques à Fontainebleau fut pour moi le plus fructueux de ma vie… au niveau de l’escalade. Après de longues semaines d’entrainement pour me préparer au grès de Bleau, enfin j’y étais avec deux bons amis : Pablo et Martin ! L’entrainement a très vite porté ses fruits ! Dès le premier jour, j’ai fait de bons essais dans "Miséricorde" (7c+) au secteur Franchard Cuisinière qui une des lignes majeures du secteur sans parvenir à l'enchainer.
     Quelques jours plus tard nous nous rendons au secteur Bas Cuvier et je retourne sans trop y croire dans un projet que j’avais très peu essayé : "La balance avec la prise taillée" (7c+). A ma grande surprise, j'enchaine le bloc très rapidement ! Je crie de joie au-dessus du bloc attirant la foule de grimpeurs qui se précipitent pour essayer le bloc. Après vingt minutes de repos, je décide de retourner au bloc toujours entouré de grimpeurs appâtés, pour essayer la version 8a sans la prise taillée. Après quelques essais (de nouveau à ma grande surprise et celle des grimpeurs entourant le bloc) j'enchaine mon premier 8a: "La balance sans la prise taillée" ! 
     Quelques jours plus tard, je retourne Franchard pour y enchaîner "Miséricorde" qui était sans aucun doute la ligne la plus belle que je n’ai jamais enchaînée. Sur le reste du séjour, je fis aussi : "Le Blurb" (7b), "Titanic" (7b+) et "Ecaille de Lune" (7c) au secteur Gorge du Houx, "La machette" (mon deuxième 8a) au secteur Rocher Canon.

Loïc Debry dans "Miséricorde" (7c+)<br />© Coll. Loïc Debry Loïc Debry dans "Miséricorde" (7c+)<br />© Coll. Loïc Debry

Enfin, Nicolas Collin réalisa son premier 8b+ à Montsant (Espagne).

     Je suis parti une semaine en falaise à Margalef et Montsant avec mon club Stone Climbing Factory (youpie, je ne consacre qu'une semaine ou 2 par an aux sorties en falaise). Au début du séjour, je réalise mon premier 8a+ et mon premier 7c+ à vue. Quelques jours plus tard, je découvre "L-lments" (8b+), une magnifique ligne de 55 m et je décide d'aller voir les mouvements. Dès la première montée, je suis surpris car je passe tous les mouvements sans trop de difficultés et je décide de mettre 2 bons essais, mais je tombe au dernier crux. J'y retourne le lendemain et effectue un premier essai pour me rappeler les mouvements et j'enchaîne dès l'essai suivant. Mon entraîneur m'apprend à la descente que j'ai fait 20 m "pour rien". Effectivement la voie s'arrête au premier relais ce qui donne un 8b+ de 35m. La suite, c'est la fin d'un 7c avec des points assez écartés et un rocher friable (3-4 prises arrachées durant l'enchaînement :p ). Je ne pense cependant pas que ce soit assez dur pour augmenter la cotation. 
     Je tiens à remercier ma famille (mes parents, oncle et grands-parents qui prennent toujours soins de moi,..), les jeunes et Manu de Stone Climbing Factory avec qui j'ai passé une super semaine, Louis avec qui je m'entraîne depuis des années et mon entraîneur Christophe Depotter qui continue de faire du super travail avec tous les jeunes du team et moi-même, ainsi qu'à tous ceux qui me soutiennent.

Nicolas Collin dans "L-lments" (8b+)<br />© Coll. Nicolas Collin

Ajouter vos commentaires

0 / 500 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 500 caractères
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Populaires

  • Aucun commentaire trouvé