Menu

Siebe, Sean et Nico les premiers à conquérir l’El Regalo de Mwono en escalade libre

  • Écrit par Quentin Coster
1 1 1 1 1 Evaluation 5.00 (3 Votes)

Siebe Vanhee dans El Regato de Mwono<br />© The North FaceSiebe Vanhee, Sean Villanueva O’Driscoll et Nicolas Favresse ont réussi la première ascension en escalade libre d’El Regalo de Mwono, un célèbre big wall en Patagonie. Avec une cotation de 8a (5.13b), les athlètes ont eu besoin de 19 jours pour atteindre le sommet du milieu des Torres del Paine chiliens via la voie Est. Bravo !

 

Cette voie a été ouverte en 1992 par une équipe anglaise, composée de Paul Pritchard, Simon Yates, Simon Smith et Noel Craine. Ils ont atteint le sommet en s’aidant, via une voie dont la cotation est de 5.10 A4, VI. Le trio a donc non seulement réussi la première escalade libre sur cette voie, mais aussi la deuxième escalade totalement libre sur la paroi orientale de Torre Central.

L’équipe avait initialement prévu de passer quinze jours sur la paroi, mais le mauvais temps a allongé l’expédition de quatre jours.

Siebe :

Les trois premiers jours sur la paroi sont devenus sept à cause de la météo instable. Lorsque nous fixions nos cordes sur les plateaux inférieurs, elles étaient souvent couvertes de neige ou totalement mouillées. Cela a fortement compliqué l’ascension. Au fur et à mesure que le temps s’est amélioré, nous avons installé notre premier camp à la septième longueur, en mode capsule avec une tente de paroi. Quelques jours plus tard, nous sommes rapidement parvenus à déménager vers un camp pendu ultra impressionnant à la treizième longueur, au-dessus des deux longueurs les plus durs de l’ascension.

 

Le froid, le vent, la neige et la glace dans les fissures ont fait de cette escalade libre une rude épreuve. Nous ne pouvions faire qu’entre une à trois longueurs avant de devoir retourner nous abriter dans notre tente de paroi afin de réchauffer nos doigts et nos orteils. Le temps a continué à nous mettre des bâtons dans les roues, si bien que nous avons dû repousser notre push jusqu’au sommet au quinzième jour sur la paroi. Nous n’avions prévu de la nourriture que pour quinze jours, mais il était hors de question de redescendre à ce moment-là.

 

Nous avons encore dû attendre trois jours avant que la météo ne nous donne une marge de deux heures. C’était juste assez pour franchir le dernier pitch difficile et ainsi parvenir au sommet. Vu la météo horrible et les difficultés techniques de la paroi, cette ascension libre est sans conteste la plus dure que nous ayons jamais tentée. Mais nous aimons tous les trois la difficulté. Nous sommes incroyablement fiers d’avoir relevé ce défi.

 

A l'approche du mur<br />© The North Face El Regato de Mwono<br />© The North Face Mauvaises conditions météorologiques<br />© The North Face On tue le temps dans le portaledge<br />© The North Face De belles fissures, jusqu'à 8a....<br />© The North Face

Source : Communiqué de presse de "The North Face"

Ajouter vos commentaires

0 / 500 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir entre 10 et 500 caractères
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Populaires

  • Aucun commentaire trouvé